Fête nationale au parc Jacques-Cartier: la SNE change les règles du jeu

Fête nationale au parc Jacques-Cartier: la SNE change les règles du jeu

JACYNTHE NADEAU – La  Tribune – 24 octobre 2018
– La Société nationale de l’Estrie (SNE) jette un pavé dans la mare des célébrations de la Fête nationale au parc Jacques-Cartier en changeant les règles du jeu pour 2019.
Ainsi, l’événement dit régional, qui a traditionnellement lieu dans ce parc au cœur de Sherbrooke, sera dorénavant «accordé au mérite» à l’organisme ou à la municipalité de l’Estrie qui présentera «le meilleur projet» de fête nationale.

Avec l’enveloppe budgétaire de près de 25 000 $ dévolue aux événements régionaux —au lieu de l’enveloppe de 5000 $ des événements locaux—, le rayonnement dans le cahier de programmation provincial et le soutien organisationnel de la SNE qui l’accompagnent.

«La Société nationale de l’Estrie n’est pas la société nationale de Sherbrooke, elle est celle d’une région. Un moment donné, pour incarner le rayonnement et le caractère régional de notre organisme, il faut mettre de l’avant des politiques concrètes et l’idée de mettre en jeu l’enveloppe régionale répond à cet objectif», explique d’emblée son président Étienne-Alexis Boucher.

M. Boucher ne cache pas que ce changement découle aussi du soutien financier jugé «nettement insuffisant» de la Ville de Sherbrooke dans l’organisation de la fête nationale régionale.

Selon les chiffres de la SNE, la Ville de Sherbrooke accorde 20 100 $ en argent et 10 500 $ en service à la fête du parc Jacques-Cartier et aux fêtes locales des parcs Chauveau (St-Élie) et Nault (Brompton), pour un ratio per capita de 0,19$.

Cela place la ville en queue de peloton alors que des municipalités comme Eastman, Saint-François-Xavier-de-Brompton et Compton octroient respectivement per capita 6,90$, 5,95$ et 2,73$.

«On reconnaît que la Ville de Sherbrooke a offert un certain soutien à l’événement régional, par contre, pour nous, il est insuffisant pour justifier le monopole de la Ville de Sherbrooke sur l’événement régional. Quand on regarde la mobilisation des autres communautés, lorsqu’on regarde ce que font les autres Municipalités, on se dit pourquoi elles ne mériteraient pas elles aussi d’avoir la chance d’accueillir l’événement régional?»

Post A Comment