Frank Poule, ou l’importance d’agir, simplement

Frank Poule, ou l’importance d’agir, simplement

COMMUNIQUÉ – 21 mars 2018

– Journée internationale de la Francophonie 2018 – Prix PJP

Profitant de la 31e édition de la Journée internationale de la Francophonie (JIF), qui avait lieu ce mardi 20 mars 2018, la Société nationale de l’Estrie (SNE) est fière d’annoncer la relance du prix Jacques-Poisson, autrefois octroyé par le Mouvement estrien pour le français (MEF). Ce prix vise à souligner la remarquable contribution d’une personne à la défense et à la promotion de la langue française et de la culture québécoise sur le territoire estrien.

Ainsi, c’est à la présidente du jury autonome, Mme Sylvie L.-Bergeron, à qui incomba la tâche de dévoiler le lauréat 2018 du prix Jacques-Poisson, soit M. Frank Poule, artiste, organisateur d’événements et travailleur communautaire. Le jury fut particulièrement sensible au caractère éclaté de son action, qui s’incarne notamment par des ateliers de slam aux écoles primaires de la région de Sherbrooke, par la création d’événements culturels francophones et par l’utilisation d’une approche culturelle afin de contribuer à la réintégration des jeunes faisant appel à l’organisme Le Tremplin 16-30, pour lequel il travaille.

De même, la SNE a profité de la Journée mondiale de la poésie afin de rendre hommage à ce grand art littéraire et oral en accueillant M. Stéphane Longval, artiste estrien dont le dernier disque, « Entre l’Arbre et l’Époque » est une belle illustration de la puissance des mots et de la beauté de notre langue. Le 50e anniversaire du poème « Speak white », écrit par Mme Michèle Lalonde et lu pour la première fois en octobre 1968 dans le cadre d’un spectacle intitulé Chansons et poèmes de la Résistance, fut aussi dûment souligné par la lecture publique de ce texte historique.

Rappelons que la JIF fut créée à l’initiative de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) en 1988, cette journée permet non seulement de rappeler l’importance de la culture francophone dans le monde, une culture partagée par plus de 274 millions de personnes présentes dans 80 pays distribués sur tous les continents, mais aussi de célébrer la diversité culturelle et des valeurs et principes transcendant les nations tels que la démocratie, les droits de l’Homme et la justice sociale. Pour la Société nationale de l’Estrie, il s’avère bien entendu nécessaire de profiter de la JIF pour célébrer notre langue et affirmer notre fierté d’appartenir à cette grande famille qu’est la francophonie internationale.

De plus, l’organisme estime que cette journée est une occasion idéale pour débattre de la situation du français au Québec, des défis auxquels fait face notre belle langue afin de se développer : « La protection et la promotion de la langue française en Amérique du Nord est un combat de tous les instants, plus actuel que jamais. En effet, en dépit des victoires du passé, l’on ne peut que constater aujourd’hui le recul du français sur de nombreux plans au Québec, par exemple en matière de langue au travail ou d’affichage. Il s’avère donc essentiel de rester vigilant et contribuer de manière concrète à promouvoir notre belle langue » de lancer le président de l’organisme, M. Etienne-Alexis Boucher.

En terminant, pour souligner cette importante journée qu’est la JIF, plusieurs initiatives et activités sont mises sur pied par les diverses sociétés nationales présentes sur l’ensemble du territoire. Pour plus d’informations, vous pouvez visiter le site internet de l’OIF (www.20mars.francophonie.org), celui du Mouvement national des Québécoises et  Québécois (www.mnq.quebec), de même que ceux des sociétés nationales qui y sont affiliées.

Post A Comment