Adoption du fleurdelisé comme drapeau officiel – 21 janvier 1948

Adoption du fleurdelisé comme drapeau officiel – 21 janvier 1948

Le Fleurdelysé

Chaque nation possède des emblèmes qui la distinguent des autres :  parmi ces emblèmes, il y a les armoiries sur lesquelles on peut lire une devise, et le drapeau dont les couleurs et les symboles rappellent les liens avec lesquels les habitants de la dite nation se reconnaissent.  Et le Québec n’échappe pas à la …règle comme le souligne ce bref rappel historique de la « création » du drapeau du Québec!

21 janvier 1948 : le Premier ministre, Maurice Duplessis surprend tout le monde!

En effet, contre toute attente, Duplessis annonça à la Chambre législative que dorénavant le fleurdelysé serait le drapeau officiel du Québec!  L’arrêté ministériel fut voté à l’unanimité et fit sourire au moins cinq députés indépendants, dont René Chaloult, député indépendant de Québec qui avait déposé une telle motion en mai…1946, puis était revenu à la charge en 1947, le Premier ministre refusant toujours de l’entériner!  Pourquoi y avait-il une telle résistance de sa part?  C’est que le « cheuf » ne voulait pas froisser les Fédéralistes tant Canadiens que Québécois qui étaient attachés à l’Union Jack qui flottait tant à Ottawa qu’à Québec depuis…1760. (Il faut dire que depuis 1945, le Red Ensign avait remplacé l’Union Jack à Ottawa qui avait fait ajouter les armoiries du pays pour le « personnaliser »).  Mais d’où venait l’idée du fleudelysé?

1902 : le curé Filiatrault et son fleurdelysé!

Retournons encore plus loin en arrière :  en 1902, le curé Filiatrault de saint-Hyacinthe avait confectionné un drapeau comptant quatre fleurs de lys pointant vers le centre d’une croix blanche sur fond azur :  il s’était inspiré du drapeau de Carillon qui avait été aux premières loges de la victoire des Français en 1758 sur les Britanniques.  Le drapeau fut tellement apprécié des paroissiens, qu’il est devenu le drapeau des Canadiens-français durant les défilés de la Saint-Jean-Baptiste et autres activités patriotiques, et ce, partout au Québec!  Devant cet engouement, le clergé catholique insista pour insérer le dessin du Sacré-Cœur au centre du drapeau, mais l’idée fut progressivement abandonnée.  Mais d’où venait l’inspiration du drapeau de Carillon?

1534 : Jacques Cartier et sa croix!

Remontons encore plus loin dans le temps, en 1534, au moment où Jacques Cartier planta dans la baie de Gaspé une croix sur laquelle on cloua un panneau comptant trois fleurs de lys dorées sur fond blanc, symbolisant la royauté française qui avait commandité l’expédition en terre d’Amérique.  La fleur de lys devint un fort symbole de la présence française en Amérique du Nord.

Et aujourd’hui?

Soulignons que le Québec a été la première province canadienne à se doter d’un drapeau : il est composé de quatre fleurs de lys blanches sur fond bleu rappelant les racines françaises du peuple,  et d’une croix blanche, rappelant la proximité de la foi catholique des pionniers.  Le Canada quant à lui, ne se dota de son drapeau qu’en 1965, soit 17 ans après celui du Québec!

 

Luc Guay Ph.D
Professeur retraité de l’Université de Sherbrooke
Président du Comité estrien de la Journée nationale des Patriotes

Post A Comment