Journée internationale des droits des femmes – 2023

Journée internationale des droits des femmes – 2023

POW

Le 8 mars

La Journée internationale des droits des femmes est une belle occasion de réflexion. Selon le Conseil du statut de la femme, la journée puise sa source dans la lutte des femmes pour l’obtention du droit de vote. Au Québec, les femmes ont obtenu le droit de voter en 1940. Alors que ce droit existe maintenant dans la plupart des régimes démocratiques, on peut se demander pourquoi continuer de souligner cette journée. La réponse est simple : la lutte pour les droits des femmes n’est pas terminée.

 

L’égalité de droit, mais pas de fait
Alors que les femmes ont le droit de vote et sont éligibles aux postes électifs, elles n’accèdent pas encore de façon paritaire à plusieurs lieux de pouvoir. Par exemple, au Québec, 35% des élus municipaux sont des femmes. En Estrie, la statistique est semblable. Ainsi, en examinant le seul droit de l’éligibilité aux postes électifs, on constate qu’il reste du travail à faire pour que l’ensemble des droits des femmes soient non seulement des lois en vigueur mais des états de fait vécus dans la société.

 

La lutte continue
Ainsi la lutte continue. L’accession aux lieux de pouvoir pour les femmes reste encore une lutte à mener. Notamment dans les conseils d’administration où la parité n’est pas atteinte. C’est pour cela que P.E.P.I.N.E.S. continue la lutte.

 

P.E.P.I.N.E.S.
P.E.P.I.N.E.S. pour Promotion des Estriennes pour initier une nouvelle équité sociale est un groupe de femmes qui porte cette lutte en Estrie. En 1992, le groupe a constaté qu’on était loin d’avoir autant de femmes que d’hommes autour des tables décisionnelles de la région. Elles ont donc décidé de faire en sorte que cela change. Selon elles, les enjeux qui touchent les femmes devaient être portés par elles. Cette vision continue d’animer les Pépines d’aujourd’hui.

 

Défi parité+ EDI
Le groupe P.E.P.I.N.E.S. porte plusieurs projets dont un des objectifs demeurent l’accession des femmes aux lieux de pouvoir. Par exemple, le groupe P.E.P.I.N.E.S. collabore au projet Défi parité+ EDI financé par Femmes et Égalité des genres Canada. Ce projet, coordonné par le Groupe Femmes, Politique et Démocratie (GFPD), a pour but d’instaurer une culture d’égalité, de diversité et d’inclusion dans les instances politiques régionales et municipales. Conçu et initié par Gaëtane Corriveau, politologue et chargée de projets au GFPD, le Défi parité+ EDI fait suite au Défi parité (2017-2020). Ce dernier avait permis l’adoption de 14 politiques d’égalité dans 13 municipalités régionales de comté (MRC) et une ville de plus de 100 000 habitant.e.s réparties dans 4 régions du Québec : la Capitale-Nationale, l’Estrie, la Montérégie et l’Outaouais. En Estrie, ce sont 3 MRC qui ont emboité le pas au projet en adoptant une politique d’égalité soient Coaticook, Memphrémagog et Val-Saint-François.

Dans la mouture actuelle du projet, l’agente de liaison accompagne et soutient les élu.e.s, les fonctionnaires des MRC et des municipalités participantes ainsi que des membres de la société civile dans la compréhension des enjeux d’égalité entre les femmes et les hommes afin d’élaborer des politiques d’égalité et des plans d’action, sous le prisme de l’analyse comparative entre les sexes et intersectionnelle (ACS+).

 

Parité dans les lieux de pouvoir
Pour les années 2022 à 2024, le Secrétariat à la condition féminine a mis en place une suite à un premier projet pilote d’Entente sectorielle en matière d’égalité entre les femmes et les hommes. L’Estrie est une des régions ciblées. Comme dans l’ancienne mouture, ConcertAction Femmes Estrie est le groupe porteur des projets.
Dans ce cadre, le groupe P.E.P.I.N.E.S. propose un projet intitulé Parité dans les lieux de pouvoir. Les objectifs du projet sont d’une part de mentorer et soutenir les élues municipales de l’Estrie afin d’y maintenir la représentation féminine. D’autre part, le projet veut alimenter et promouvoir La Cuvée, une plateforme de pairage entre des femmes intéressées à siéger sur des conseils d’administration et des organismes ou entreprises à la recherche de femmes pour en faire partie.

 

Hommage aux mairesses de l’Estrie
Afin de souligner la Journée internationale des droits des femmes, P.E.P.I.N.E.S vous convie à une activité spéciale de réseautage sous le signe de la célébration !! Le groupe veut remercier l’ensemble des élu.e.s, mais particulièrement souligner la contribution des mairesses d’hier et d’aujourd’hui qui lentement prennent leur place dans le milieu municipal.

L’activité Hommage aux mairesses de l’Estrie, réalisée dans le cadre du projet Parité dans les lieux de pouvoir, se veut amusante, sociale et énergisante. Pour marquer l’événement, un vibrant hommage sera adressé à l’invitée d’honneur, Colette Roy-Laroche, ancienne mairesse de Lac-Mégantic. Son parcours hors du commun a inspiré plusieurs femmes à prendre part à la vie politique dans leur communauté.

Tout en complicité, les animatrices Danielle Berthold et Vicki-May Hamm, souligneront, parfois avec humour, l’apport important de toutes ces femmes impliquées dans leur communauté.

 

Mona Louis-Jean
Directrice générale
P.E.P.I.N.E.S. – Promotion des Estriennes pour initier une nouvelle équité sociale
211-165, rue Moore, Sherbrooke (Québec) J1H 1B8
819.437.0722
direction@pepines.com
www.pepines.com
www.facebook.com/pepines
twitter.com/PEPINESestrie
linkedin.com/company/pepines

Mettre un commentaire