Well inc. : une occasion en or pour honorer la mémoire de Jacques Parizeau

Well inc. : une occasion en or pour honorer la mémoire de Jacques Parizeau

COMMUNIQUÉ – 05 octobre 2016

– Alors que la Ville de Sherbrooke a dévoilé, lundi dernier, un ambitieux projet de revitalisation de la rue Wellington Sud lié à la création d’un quartier de l’entreprenariat, la Société nationale de l’Estrie (SNE) invite les responsables municipaux à profiter de cette occasion afin d’honorer la mémoire de M. Jacques Parizeau, Premier ministre québécois décédé il y a maintenant plus d’un an, soit le 1er juin 2015.

Ainsi, dans les semaines suivant le décès de M. Parizeau, la SNE fit parvenir au Comité de toponymie de la Ville de Sherbrooke une demande afin que ce dernier se penche sur la nomination d’un lieu ou d’une infrastructure en l’honneur de l’un des principaux artisans de la Révolution Tranquille, notamment à titre de haut fonctionnaire et d’homme politique. Bien que la demande fût reçue positivement par les responsables du Comité, elle reste encore aujourd’hui en suspens, notamment car l’on considère que le changement de nom d’une infrastructure déjà existante peut être à la source de complications. Le fait d’honorer Jacques Parizeau en nommant, par exemple, un édifice intégré dans le quartier de l’entreprenariat permettrait de contourner cette problématique.

Mais surtout, à l’instar du Palais de Justice, baptisé édifice Raynald-Fréchette (qui fut député de Sherbrooke et ministre de la Justice du Québec), la nomination d’une infrastructure liée au quartier de l’entreprenariat en l’honneur de M. Parizeau serait en parfait symbiose avec les principales réalisations de ce dernier. En effet, celui qui était surnommé « Monsieur » joua un rôle fondamental dans la modernisation de l’économie québécoise et l’émergence de ce que l’on allait désigner plus tard comme étant le « Québec inc. ».

À titre de haut commis de l’État, il a notamment contribué à la nationalisation de l’électricité, à la création de la Régie des rentes du Québec, puis à la mise en place de la Caisse de dépôt et de placement du Québec, aujourd’hui une institution internationale rivalisant avec les plus grands. De plus, c’est sous son règne au ministère des Finances du Québec que furent créés le Régime d’épargne-action, puis le Fonds de solidarité de la Fédération des Travailleurs du Québec (FTQ), deux initiatives qui confirmèrent l’essor du capitalisme francophone au Québec.

Pour le président de la SNE, M. Etienne-Alexis Boucher, cela ne fait pas de doute : la Ville de Sherbrooke soit saisir l’opportunité de la création du quartier de l’entreprenariat pour honorer l’un des pères du Québec moderne : « Lorsque l’on étudie l’histoire du Québec depuis sa fondation, l’on en vient rapidement à la conclusion que peu d’hommes et de femmes ont eu autant d’impact sur l’évolution du Québec que M. Parizeau. Par ses politiques audacieuses, il a contribué d’une manière exceptionnelle à la construction du Québec moderne, notamment de son économie. La création du quartier de l’entreprenariat est une occasion en or pour souligner sa mémoire et son apport à notre société ».

Post A Comment